CGT Finances Publiques Gironde

Le 26 mai, une étape dans la mobilisation en vue de la manifestation du Samedi 13 juin.

mercredi 20 mai 2009 par webmestre

L’unité syndicale réitérée dans cette déclaration (cf. tract en PJ) reçoit un écho favorable dans l’opinion puisque 6 français sur 10 soutiennent les journées de mobilisation et que la politique économique et sociale du gouvernement est au plus bas. Toutes les organisations de la Fonction Publique et toutes les fédérations des Finances appellent à participer massivement aux journées de mobilisation des 26 mai et 13 juin. Il en est de même pour les organisations de retraités. Les organisations restent unies et réaffirme ce qui est leur démarche commune : s’inscrire dans le durée en considérant qu’elles sont dans un processus. Aucune forme d’action et notamment la grève n’est à priori écartée. Mais la grève de 24 h n’est pas forcément l’arme absolue pour tout le monde et particulièrement dans le privé. Personne n’a a dicter les moyens d’actions de chaque secteur professionnel.

Il ne faut pas réduire le débat à la seule question de la grève générale. Il faut trouver d’autres formes d’action, des niveaux intermédiaires de mobilisation collective pour justement s’imposer dans la durée et créer la participation du plus grand nombre de salariés, dont ceux du privé qui sont actuellement durement touchés par les plans de licenciement.

Toutefois en Gironde, l’Union départementale FO ne se satisfait pas de cet accord des 8 organisations. Pour elle, la journée de mobilisations décentralisées « tourne le dos aux grèves et manifestations des 29 janvier et 19 mars, et à l’impérieuse nécessité pour le moins d’une grève nationale interprofessionnelles de 24 » pour être « dans la possibilité de bloquer le pays 24 h ». Elle invite les syndicats « à proposer des assemblées générales intersyndicales sur les revendications, pour reprendre cette nécessité de la grève nationale interprofessionnelle ».

Le Syndicat national FO DGFIP semble s’inscrire dans cette logique et n’appelle pas à la grève. La section FO DGFIP 33 contactée et informée de l’organisation d’une initiative décentralisée n’a pas donné suite.

Dans ces conditions, et afin de respecter la nécessité largement réaffirmé par les personnels de la DGFIP du maintient de l’unité syndicale, les sections CGT Impôts et Trésor n’appellent pas à la grève mais invitent les personnels à se réunir lors d’un pique nique revendicatif qui se tiendra à partir de midi à la Trésorerie Générale de la Gironde et devant la Cité Administrative.

A Blaye, le 26/05 la CGT Impôts - Trésor organise devant le SIP - SIE un pique-nique entre 11h30 et 14h00. (une manif est aussi organisée par l’union locale CGT : de l’hôpital jusqu’à la sous-préfecture)

Partout en GIRONDE les organisations syndicales CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC, UNSA et solidaires appellent également à participer :
- à un rassemblement au rond point de Dassault à MERIGNAC pour imposer le maintien et le développement de l’emploi industriel ;
- à 10h30, départ pour une opération « escargot » afin de se rendre au second point de rassemblement : la Préfecture ;
- à 11 h rassemblement devant la Préfecture ;
- à 12h30 départ en mobilisation jusqu’à la place de la Bourse pour un rassemblement interprofessionnel et un pique nique revendicatif.

Lire la suite dans le tract en PJ.


Documents joints

CGT Trésor 26.05.2009

20 mai 2009
Document : PDF
21.1 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 319978

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Site - Archives  Suivre la vie du site CGT Trésor  Suivre la vie du site Publications   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License